Maria Montessori

Maria Montessori

Maria Montessori, née le 31 août 1870 à Chiaravalle en Italie, et morte le 6 mai 1952 à Noordwijk aan Zee aux Pays-Bas, est une femme médecin et une pédagogue italienne. Elle est mondialement connue pour la méthode pédagogique qui porte son nom, la pédagogie Montessori.
Première femme diplômée de médecine en Italie, cette passionnée de mathématiques s'est rapidement intéressée aux enfants déficients mentaux. Créant des écoles pour les enseignants, afin de leur apprendre à « observer et non juger », elle a ensuite fondé plusieurs établissements pour les jeunes des quartiers défavorisés.
C'est son travail dans les quartiers populaires de Rome qui lui donne l'idée de mettre en place une nouvelle méthode de pédagogie en 1901, qui portera son nom et la rendra célèbre. Celle-ci s'appuie sur les concepts suivants : observer l'enfant, le considérer comme l'avenir de la société dans laquelle il évolue et mettre un point d'honneur à son instruction avant l'âge de six ans.
Contrainte de fuir l'Italie de Mussolini, qui rejette ses méthodes, elle vivra tour à tour en Espagne, en Inde et en Hollande. On compte aujourd'hui plus de 22 000 écoles appliquant sa pédagogie dans le monde.
(Source : Evene)

L’environnement préparé

L’environnement dans lequel évolue l’enfant qui va soit permettre le développement de son intelligence soit au contraire l’entraver. « Il doit être pensé en terme d’écosystème favorable à l’épanouissement de son intelligence. » (Céline Alvarez)
Ainsi nous lui proposons un environnement riche mais pas surchargé, de qualité, naturel, vivant et dynamique qui permet l’autonomie, laisse le temps d’explorer et dans lequel il peut accéder à sa culture, avoir des interactions variées, être en contact avec la nature, jouer, se dépenser et satisfaire ses passions personnelles.
« L’environnement est le meilleur enseignant. L’enfant a besoin d’objets pour agir ; ils sont comme un aliment pour son esprit. » Maria Montessori

Le matériel pédagogique

Un matériel spécifique, adapté, concret et sensoriel permet à l’enfant de raffiner ses sens en expérimentant. En effet, il explore le monde à travers tout son être, il se nourrit de ses expériences actives et développe ainsi son intelligence et sa compréhension du monde.
Les activités autonomes lui permettent de développer ses capacités cognitives et exécutives : concentration, mémorisation, ajustement de ses stratégies.
Le matériel est porteur du contrôle de l’erreur qui est constitutive de l’apprentissage. Ce retour d’information immédiat amène l’enfant à réajuster ses stratégies et à répéter l’activité, ce qui renforce la consolidation et l’automatisation des apprentissages. L’erreur n’est plus perçue comme un échec mais comme la possibilité de se perfectionner.

Le mélange des âges

Il est tout à fait naturel d’être entouré de personnes d’âges différents, c’est une grande richesse cognitive et sociale.
L’entraide et la coopération sont favorisées :
• Les plus âgés se sentent responsabilisés et n’hésitent pas à aider les plus petits ou ceux qui ont besoin d’aide. Or le fait de reformuler et d’expliquer consolide fortement ses connaissances et permet d’intégrer pleinement ses apprentissages.
• Les plus jeunes sont stimulés et s’imprègnent de tout ce que font les plus âgés. Ils peuvent aussi se sentir rassurés et sécurisés dans ce nouvel environnement de classe en observant les plus grands y circuler, y travailler, y vivre.
Enfin, le fait d’être confronté à des comportements sociaux variés permet de développer l’intelligence émotionnelle et sociale.

L’éducateur

La posture de l’éducateur est primordiale : il assure la sécurité et il est le gardien de l’environnement ainsi que cadre bienveillant dans lequel évolue l’enfant.
• Il est un accompagnateur : il aide, encourage et soutient l’enfant dans son développement.
• Il est un fin observateur : il sait se mettre en retrait pour laisser la place à l’enfant et à la construction de son intelligence. Il trouve sa juste place de facilitateur.
Par son observation, il peut suivre l’évolution de l’enfant dans ses apprentissages et porter attention à ses besoins spécifiques.
Il individualise donc complètement son accompagnement en fonction de chacun.
• Il est aussi chercheur : il fait preuve de créativité, possède une capacité de remise en question et une volonté d’innover, d’évoluer et d’apprendre.

Mentions légales

Dénomination : S'ESPERI
SIREN : 822 378 816
SIRET : (siège) 82237881600026
Activité (Code NAF ou APE) :Autres organisations fonctionnant par adhésion volontaire (9499Z)

Adresse

S'espéri, 654 voie communale de Malespine
84120 Pertuis

Téléphone

04 65 23 01 00

Forme juridique

Association déclarée

Date création entreprise

04-08-2016

Site Web

Responsable de la publication : Association S'ESPERI

Cookies

Ce site n'utilise pas de cookie de traque d'activité et n'enregistre aucune donnée personelle.

© 2022 Tous droits réservés.